Réinitialiser le mot de passe

Vos résultats de recherche

Abraham Poincheval : un artiste vraiment perché

Publié le 4 octobre 2016 par Thomas

Poincheval perchéNom : Abraham Poincheval
Age : 44 ans
Particularité : inventeur d’expériences itinérantes ou sédentaires, axée vers la conscience du monde et de la nature qui nous entoure.
Sa dernière expérience en date : Passer 6 jours en autarcie complète sur une plate-forme de 1m60 par 90, perchée à 20m de haut…devant la gare de Lyon !

L’artiste a été invité dans le cadre de la nuit blanche qui fut lancée samedi 1er octobre à la fin de la performance de l’artiste. Abraham avait déjà réalisé une performance similaire en juillet 2015 au Cap-Sizun où il avait séjourné 7 jours et 7 nuits sur une plateforme similaire à 6m de haut avant de réitérer en début d’année à Rennes encore 7 jours et 7 nuits sur une plateforme perchée « seulement » à 12m de haut. Une vraie passion !

Abraham Poincheval perché à 20m de haut

Chez Cabanes de France on est plutôt habitués aux cabanes perchées; là il s’agit plutôt d’un perchoir, avec un confort plus que rudimentaire ! En termes de hauteur la cabane Nid d’aigle au Domaine de Canon en Normandie tient la comparaison avec 22m de haut !

Hibernation au musée de la Chasse et de la Nature

Parmi quelques-unes de ses expériences originales (voire complètement déjantées), il a traversé la France en ligne droite à l’aide d’une simple boussole, de Nantes à Caen puis de Caen à Metz, en enjambant maisons, autoroutes et cours d’eau Een 2001, ils décident de vivre en autarcie durant une semaine sur l’île du Frioul au large de Marseille rejouant les conditions de vie d’hommes du paléolithique. En 2008, ils réalisent à Murcia, Espagne Horizon -20, un voyage sous terre à la vitesse de moins d’un mètre par jour durant vingt jours.
Pour la galerie ho, à Marseille, il propose le projet – 604800 s. Dans le sol de la galerie, un trou d’une hauteur de 1 m 70 et de 60 cm de diamètre a été creusé. Il s’enferme dans ce trou recouvert d’une pierre d’environ une tonne durant 604800 secondes (sept jours) avec le nécessaire pour survivre : quelques victuailles et de la lecture. Plus récemment, il a hiberné pendant 13 jours dans une sculpture an forme d’ours au Musée de la Chasse et de la Nature.

 

Catégorie: Culture insolite

Publier un avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.