Réinitialiser le mot de passe

Vos résultats de recherche

Voyager et réduire son empreinte écologique : c’est possible !

Publié le 8 juin 2017 par Caroline

Acteur du tourisme vert et de l’hébergement insolite, Cabanes de France vous livre quelques conseils pour voyager le plus durablement, autant en France qu’à l’étranger.

Le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effets de serres. Partir en voyage, implique nécessairement l’utilisation d’un mode de transport. Alors comment faire pour réduire son empreinte écologique lorsque l’on part en vacances?

L’avion : le transport le plus polluant.

Nous somme souvent tentés par l’avion, les compagnies low-cost proposant des tarifs alléchants tout au long de l’année. L’avion est pourtant le mode de transport le plus polluant. Ainsi, selon un rapport Action Climat, un avion dégage 360g équivalent de CO2 par personne et par kilomètre, ce qui est deux fois plus qu’une voiture diesel et 4 fois plus qu’un bus. Il est donc important de revoir sa manière de voyager, la France offre une multitude de paysages différents : des côtes bretonnes aux montagnes des Alpes en passant par les volcans d’Auvergne et les Gorges du Verdon, cela peut aussi être une belle manière de découvrir son pays au lieu de partir vers des horizons lointaines.

Si vous devez utiliser votre voiture : covoiturage et éco-conduite

Bien que très polluante la voiture est une solution de facilité pour partir en vacances.

Pensez au covoiturage qui est avantageux autant en terme d’empreinte écologique, que financièrement. Voici donc deux sites de covoiturage :

Sans doute le plus connu des sites de covoiturage, fonctionne très bien mais prend une commission sur les voyages.

Plateforme vivant que de dons, elle ne prend donc pas de commission sur les voyages.

Dans le cas ou votre covoiturage ne vous déposerait pas jusqu’à l’endroit souhaité : utilisez les transports multimodaux (bus régionaux, vélo, stop…). Si vous allez par exemple aux Cabanes de Dihan en Bretagne, vous pouvez effectuer un trajet jusqu’à Vannes et reprendre un moyen de transport multimodal pour les 30 kilomètres restant.

Pratiquez l’éco-conduite ! Ou réduire sa consommation de carburant tout en respectant l’environnement. Pour cela quelques gestes simples suffisent :

  • Conduire en douceur, à vitesse constante et raisonnable
  • Passer ses vitesses en douceur
  • Entretenir régulièrement sa voiture : une voiture bien entretenue permet d’économiser 10% du volume de carburant utilisé.
  • Ne pas trop charger sa voiture. Utiliser une remorque plutôt qu’un coffre de toit qui génère de la surconsommation.
  • Limiter l’utilisation de la climatisation qui peut engendrer une surconsommation de 30%.

Enfin, essayez d’utiliser votre voiture pour des trajets de plus petite distance, à même titre que pour les voyages en avion, on oublie souvent qu’il y a beaucoup d’endroits à découvrir autour de chez nous !

La voiture électrique : pas si eco-friendly qu’on le croit

En France, il est possible d’obtenir des subventions lorsque l’on achète une voiture électrique (environ 10 000€). Mais il se trouve que contrairement aux idées reçues : la voiture électrique ne s’avère pas si écologique que ça. En effet, la fabrication des batteries est tellement émettrice en CO2, qu’il faut avoir parcouru 50 000 à 100 000 km pour commencer à être moins producteur de CO2, soit 15 à 30 km par jour , 365 jours par ans, pendant 10 ans.

Les transports en commun : une solution moins polluante

Privilégiez le train ! Il est plus rapide que la voiture, plus sûr et confortable et c’est aussi une bonne manière de faire de nouvelles rencontres lorsque vous êtes en voyage. Il émet environ 35 fois moins de CO2/km qu’un avion.

Vous pouvez également voyager à travers toute l’Europe grâce à différents pass permettant de visiter 2, 3, ou 4 pays européens avec des prix compris entre 130€ et 170€ en fonction du nombre de pays visité.

Le bus est aussi un bon moyen pour partir à l’étranger, il est possible de faire un tour de l’Europe pour un prix largement abordable (à partir de 100 euros) et la loi Macron a dernièrement permis le développement de nouvelles offres de transport en autocar sur le territoire français.

La solution la moins polluante de toute : la randonnée

N’oubliez pas que vous pouvez également faire des voyages en randonnée, que ce soit à pieds, à vélo ou même à cheval. C’est une belle manière de découvrir du pays et faire des voyages itinérants. Vous pouvez utiliser les voies de GR qui sont très bien recensées sur le site internet : https://www.mongr.fr/sentier

En plus, si vous êtes vraiment écolo, alors ça sera sans aucuns doutes la manière la moins polluante pour voyager !

Pour les mordus de voile : le convoyage maritime ou la co-navigation

Une croisière sur un voilier, sans débourser un sou et sans polluer ? C’est possible avec le convoyage maritime. Le principe : un propriétaire de bateau souhaite déplacer son bateau d’un point A à un point B, ou souhaite être aidé pour la navigation lors d’une croisière. Des skippers (expérimentés) et équipiers se chargent de déplacer le bateau ou d’assister les occupants du bateau. Des compétences en voile sont généralement requises et il faut généralement pouvoir être assez flexible, les opportunités ne se présentent pas tous les jours, c’est pourquoi ce mode de déplacement et parfois privilégié comme mode de déplacement pour effectuer un tour du monde. Certains sites référencent des offres de ce type comme www.bourse-aux-equipiers.com

Il est également possible de partager les frais d’une ballade ou d’un trajet en bateau, sur le même principe que le co-voiturage. C’est la co-navigation.

Des sites internet proposent ce genre de service : www.cobaturage.fr ou www.vogavecmoi.com.

 

 

Compenser ses émissions de gaz à effet de serre : le crédit carbone

Sachez qu’il est possible de compenser vos émissions de gaz à effets de serre lorsque vous utilisez tout type de transport, via des ONG ou des entreprises spécialisées. Le principe est simple : vous calculez en ligne le montant des gaz à effets de serre issus de vos déplacements, ce calcul vous permet de connaître le coût de vos émissions en euros et vous pouvez reverser ce montant à diverses ONG, entreprises spécialisées qui l’utiliseront pour financer des projets de réductions de gaz à effet de serre. Nous en avons listés quelque uns dans cet article, mais sachez qu’il en existe beaucoup, vous pouvez donc les retrouver sur internet et faire votre choix selon les projets qui vous tiennent le plus à cœur !

A la particularité de vendre des certificats de réduction d’émissions de CO2 sous forme de chèques cadeau. Les projets qu’elle soutient concernent les énergies renouvelables (petite hydraulique en Chine et au Mexique) et la lutte contre la désertification (Erythrée).

Est engagé dans des projets de reforestation en Amérique du Sud ou de construction de chambres froides au Burkina Faso.

Développe des projets de protection climatique.

Compense l’utilisation des GES par l’utilisation d’énergies renouvelables, parmi d’autres activités.

Alors, quel moyen de transport allez-vous privilégier pour vos prochaines vacances ?…

Catégorie: Culture insolite

Publier un avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.